Accord trouvé entre le Genoa et Gilardino: prolongation en vue

Gilardino (Instagram)

Accord trouvé entre le Genoa et Gilardino: prolongation en vue

La fumée blanche se fait attendre, mais l’air qui souffle sur Pegli souffle des murmures prometteurs. Le Genoa et Alberto Gilardino poursuivent leurs échanges en vue de consolider leur union au-delà de l’échéance du 30 juin 2024, terme actuellement inscrit au bas du contrat en vigueur. Après des semaines marquées par l’incertitude et les reports successifs, la direction rossoblù et le tacticien originaire de Biella se sont récemment retrouvés autour d’une même table pour partager leurs visions respectives.

Et quelle vision partagée! L’un et l’autre expriment une volonté ferme de continuer ensemble un chemin entamé à l’été 2022, lorsque l’ancien avant-centre de Milan et de la Squadra Azzurra fut désigné à la tête des jeunes pousses de la Primavera genoana. Un rôle prémonitoire, annonciateur de son avènement quelques mois plus tard à la direction de la première équipe, suite à la mise à l’écart d’Alexander Blessin.

Les dernières nouvelles en provenance de TeleNord dévoilent que les discussions ont franchi un cap notable. Les négociations déboucheraient non seulement sur un accord quant à la prolongation contractuelle, envisagée jusqu’en juin 2026, mais elles auraient également abouti à un consensus sur les primes économiques attribuées à Gilardino. La reconnaissance de la société vis-à-vis de son entraîneur piémontais ne serait pas purement symbolique. En effet, celui-ci serait gratifié pour son travail d’ascension de l’équipe. Chaque plus-value générée par la vente d’un joueur verrait attribuer 1% de ladite somme à Gilardino. Une clause qui s’inspire des pratiques en cours à l’Atalanta concernant un autre illustre ex-technicien rossoblù : Gian Piero Gasperini. L’accord est donc là, à portée de main.

La patience est désormais de mise, car si l’entente est manifeste, elle doit encore traverser les étapes formelles pour se concrétiser en une fumée blanche tant attendue. Les observateurs de la scène footballistique retiennent leur souffle, tandis que les supporters du Genoa scrutent l’horizon, espérant bientôt célébrer leur stratège, maître à jouer d’une partition encore à écrire, dont les notes promettent de résonner bien au-delà de 2024. La symphonie genoana pourrait ainsi se voir dotée d’un nouveau mouvement, dirigé de la baguette experte de celui qui a déjà inscrit son nom dans le panthéon du football italien.

Dans cette atmosphère d’attente tendue, les enjeux sont palpables. Chaque détail compte dans cette danse délicate entre le club et son entraîneur, où les intérêts personnels et institutionnels s’entremêlent. Les supporters du Genoa, fidèles et passionnés, restent suspendus à la moindre information, espérant une conclusion favorable à cette saga contractuelle. Pour Gilardino, cette opportunité représente bien plus qu’un simple prolongement de contrat. C’est la reconnaissance de son travail acharné, la confirmation de sa place dans le monde du football et le début d’une nouvelle ère de succès et de réalisations. L’attente se poursuit, mais l’espoir demeure vif.