Angeliño, le nouveau pari de la Roma: des Pays-Bas à la Serie A dans le monde du football

Angelino (Instagram)

Angeliño, le nouveau pari de la Roma: des Pays-Bas à la Serie A dans le monde du football

Dans le monde du football, où les histoires de talent et d’aventure se croisent sur une scène mondiale, émerge la saga d’un jeune Espagnol né en 1997, qui est sorti de la verdoyante Galice pour se faire connaître dans le grand football grâce à sa révélation aux Pays-Bas. Au cœur du PSV Eindhoven, ce défenseur latéral gauche a gravé son nom avec des performances si brillantes qu’elles ont attiré l’œil attentif d’un maître du jeu, Pep Guardiola, qui n’a pas hésité à le prendre sous son aile au Manchester City.

Cependant, le Royaume-Uni ne s’est pas révélé être une destination favorable pour notre protagoniste, qui a trouvé refuge en Allemagne en portant le maillot du RB Leipzig. C’est là qu’il a joué sa meilleure symphonie, celle de la saison 2020/21, démontrant que son football peut vibrer même en dehors du sol ibérique. Mais son parcours l’a conduit l’été dernier vers de nouveaux horizons, précisément en Turquie, où il a défendu les couleurs du Galatasaray. Angeliño, voici le nom de notre héros, a régulièrement foulé le terrain jusqu’à atteindre le fameux cap de la dix-neuvième apparition, moment où une clause contractuelle a stoppé sa course pour éviter un rachat automatique à 6 millions d’euros.

Le rideau est tombé sur le dernier acte d’Angeliño avec les Turcs le 12 décembre, lors d’une nuit de Ligue des champions contre Copenhague. Le défenseur, bien que physiquement en forme, désormais appelé à retrouver le rythme du match que seul le terrain peut offrir.

À Rome, Angeliño pourra apporter une grande contribution à De Rossi

Les vents du sport conduit dans la capitale italienne, où attendu pour les examens médicaux avant de rencontrer ses nouveaux coéquipiers et d’enfiler les crampons pour le premier entraînement avec le maillot de la Roma. Si les étoiles sont favorables, son nom pourrait briller dans la liste des convoqués pour le prochain match à l’Olimpico contre Cagliari.

En ce qui concerne les départs de la Roma, le directeur sportif Tiago Pinto, lors de sa dernière apparition en tant que tel contre Salernitana, a préféré conclure l’accord pour Angeliño sans attendre de ventes, craignant de manquer une opportunité en or. Néanmoins, le club romain devra équilibrer les listes et la trésorerie, avec le départ d’au moins un joueur avant la fin du mercato. Les noms qui circulent concernent principalement Kumbulla, Celik, Belotti et même Llorente, tandis que pour Renato Sanches, on espère un retour au PSG.

La saga de la direction sportive ne reste pas silencieuse : la famille Friedkin, actuellement au cœur de la Roma, explore l’horizon à la recherche d’un successeur digne de Tiago Pinto, les yeux fixés sur Florian Maurice, déjà repéré cet été. Maurice, sur le point de quitter Rennes, s’ajoute à la liste des candidats pour un poste qui chargé d’attentes et de responsabilités, avec des candidats internationaux comme l’Anglais Mitchell qui ne sont pas exclus. »