Les portes ouvertes: De Ligt admet le désir de retourner à l’Ajax

Les portes ouvertes: De Ligt admet le désir de retourner à l’Ajax

Au cœur battant de l’Europe du football, un lien indissoluble unit Matthijs de Ligt à son bien-aimé Ajax. Le défenseur néerlandais, désormais éloigné des projecteurs de l’Amsterdam ArenA, conserve jalousement un profond attachement pour les couleurs qui ont marqué le début de son aventure dans le monde du ballon rond.

Son récit se déroule à travers les pages d’une narration intime, révélée aux canaux officiels du club d’Amsterdam. De Ligt, avec l’éloquence de celui qui a vécu des émotions intenses, parle d’un amour du football qui ne connaît pas de frontières géographiques. « De temps en temps, j’y pense, » confie-t-il, laissant transparaître cette mélancolie typique de celui qui a dû s’éloigner trop tôt de chez lui.

Trois années intenses en équipe première, une période qui lui a semblé éphémère, presque un souffle dans une carrière qui promettait d’être encore plus enracinée dans les mailles blanchiroges. « Je pensais que ça pourrait être plus long, » admet-il, et dans ses paroles se perçoit la surprise d’un adieu venu trop tôt, comme un rideau qui tombe brusquement sur un spectacle enthousiasmant.

Mais c’est précisément au cœur de cette réflexion que s’allume l’espoir d’un retour, un rêve qui se transforme en une possibilité concrète.

De Ligt reviendrait volontiers aux Pays-Bas

« Si j’avais l’occasion de revenir à l’Ajax, j’aimerais le faire, » affirme De Ligt, et le sien est un désir sincère, une porte qui reste entrouverte pour un avenir qui pourrait réserver des surprises.

Pourtant, l’horizon du football est nébuleux, imprévisible comme les trajectoires d’un ballon par une soirée venteuse. « On ne peut pas le savoir, tout peut arriver ! » s’exclame-t-il, nous rappelant que les carrières des footballeurs sont souvent comme des feuilles au vent, guidées par des dynamiques échappant au contrôle individuel.

Mais la question qui plane dans l’air est inévitable: et si même Frenkie de Jong, coéquipier et compagnon de hauts faits, tenté par un retour aux sources? « Je suppose que oui, » répond De Ligt, avec la simplicité de celui qui partage un sentiment si fort qu’il en devient universel, une pensée qui rassemble les cœurs de tous ces joueurs qui, une fois partis, ressentent encore l’appel de la maison mère.

Dans un monde du sport où les certitudes sont rares et l’avenir est une énigme, Matthijs de Ligt se dresse comme le porte-parole d’un romantisme footballistique qui semble appartenir à une époque désormais lointaine. Pourtant, malgré les distances et les engagements professionnels, l’écho de son amour pour l’Ajax résonne fort, alimentant l’espoir d’un retour qui unit le cœur d’Amsterdam à celui d’un défenseur néerlandais, désormais devenu citoyen du monde, mais pour toujours lié aux couleurs d’un maillot qu’il a porté avec fierté et passion.